L’invasion des super-héros

super héros

« Être un super-héros et élever une fille de neuf ans, ça peut être compliqué, parfois… voire dangereux ! Parce que Cassie m’aurait sûrement tué si je n’avais pas réparé sa poupée Rom comme je l’avais promis ! » Ant-man (tome 2), de Stan Lee.

Depuis quelques années, nos écrans se trouvent envahis par un étrange phénomène : la mode des super-héros. Qu’ils viennent de l’univers de Marvel ou de celui de DC comics, les super-héros sont partout et sous toutes les formes, que ce soit en films ou en séries. Depuis le succès du premier film Iron Man en 2008, où l’on peut – entre autres – voir les talents d’acteur de Robert Downey JR. dans le rôle principal, les deux géants des BD de super-héros ne cessent de nous submerger d’adaptations cinématographiques et séries de leurs meilleurs héros. Qu’ils volent, qu’ils lancent des flèches ou un marteau ou qu’ils se baladent la nuit vêtus d’un costume noir de chauve-souris, on ne peut plus allumer notre télé sans apercevoir le bout d’une cape rouge ou une toile tissée par une araignée humaine. Essayons donc ensemble de faire le tri parmi ce trop-plein de muscles et de testostérone.

L’univers Marvel

C’est en 1939 que tout commence avec la création de Marvel Entertainment par le fameux Martin Goodman. Cette société de médias américains compte parmi ses filiales les entreprises Marvel Comics, à qui l’on doit toutes les BD, et Marvel Studios, qui s’occupe bien entendu de porter à l’écran les aventures des personnages créés entre autres par le très célèbre Stan Lee. Depuis 2009, Marvel est devenu l’une des filiales de la Walt Disney Company, super-héros et princesses Disney sont dès lors liés.

Comme vous l’avez sans doute compris, super-héros est le mot clé ici et Marvel en possède un grand nombre. Car l’on ne trouve pas moins de 5000 personnages dans cet univers, d’Iron Man à Captain America en passant par les X-Men et les 4 Fantastiques. Un grand nombre d’entre eux viennent de l’imagination de Stan Lee (scénariste) et du dessinateur Jack Kirby.

Beaucoup de ces héros ont d’ailleurs eu droit à leur film solo ou en groupe. Depuis 2008, ce sont plus de six héros qui ont eu le droit à leur propre film pour ensuite participé à une aventure en groupe. En effet, pour annoncer le film The Avengers, le groupe Marvel avait offert à Iron Man, Captain America et Thor leur propre film pour ensuite les réunir en une super équipe, avec en plus les deux agents du S.H.I.E.L.D dont la réputation n’est plus à faire, j’ai nommé l’agent Natasha Romanoff (la Veuve Noire) et l’agent Clint Barton (Œil de Faucon). Mais ces films qui réunissent plusieurs héros permettent aussi à Marvel d’introduire de nouveaux héros, comme ce fut le cas avec Captain America : Civil War qui leur a permis d’annoncer le nouveau remake du très célèbre Homme Araignée.

De plus, comme si nous n’étions déjà pas assez perdus avec tous ces films et ces héros différents, il faut savoir qu’il y a une chronologie, un ordre de visionnage de ces films. Ainsi, on ne peut pas regarder Captain America puis Captain America 2, au contraire, après les aventures du premier des Avengers, il faut regarder Iron Man 1 puis Iron Man 2. Heureusement pour nos pauvres petites têtes qui auraient du mal à suivre, la liste de l’ordre de visionnage se trouve très facilement sur internet.

Et comme si ce n’était pas assez compliqué comme ça, si vous aimez la saga des héros Avengers, vous devez ajouter à cette ordre de visionnage la série télé Marvel Agents of S.H.I.E.L.D, débutée en  2013. En effet, les derniers épisodes de la saison 1 coïncident avec les événements du second film sur les aventures de Captain America. Au point où on en est, il faudra bientôt bac +5 pour pouvoir profiter correctement des aventures de nos héros préférés.

J’espère que vous suivez toujours et que vous n’êtes pas encore trop perdus, car l’on va maintenant s’attaquer au second grand groupe responsable de cette vague de héros.

Le phénomène DC Comics

5-leonore-boissy-image-1

Appartenant à la Warner Bros Company, DC Comics est créé en 1935 par Malcom Wheeler-Nicholson. Et leurs héros sont tout aussi nombreux et différents que ceux de l’univers Marvel. En effet, le géant des comics compte parmi ses rangs Superman, Batman, Arrow ou encore Flash.

Du côté des adaptations, DC Comics n’a rien à envier à ses concurrents. On ne compte plus les adaptations de Superman ou Batman qui ont su toucher un grand nombre de spectateurs de tout genre et de tout âge.

Mais c’est plutôt du côté des séries télé que DC connaît, depuis 2012, un grand succès. En effet, c’est en 2012 que la série Arrow est lancée. Dès son lancement, cette série a su fidéliser un grand nombre de spectateurs qui sont nombreux à se retrouver devant leur télé ou leurs écrans d’ordinateur pour suivre les aventures de celui que l’on surnomme l’« Archer vert ». La série connaît un tel succès qu’elle ouvre la porte à d’autres séries, des spin-off avec notamment les séries Flash, Supergirl ou encore DC Legend of Tomorrow. Les personnages de ces séries ne cessent d’ailleurs pas de se rencontrer dans leurs séries respectives.

Encore une fois, un ordre de visionnage est instauré et il est d’ailleurs préférable de le suivre si l’on ne veut pas se spoiler par erreur, car ici il n’est pas question de suivre les séries individuellement saison après saison mais plutôt de les suivre au fur et à mesure, épisode après épisode et en même temps.

Et voilà, nous sommes enfin arrivés à la fin de ce méli-mélo de super-héros. En espérant que cela vous ait donné envie de vous lancer dans la lecture et peut-être même la collection de comics, et bien sûr comme d’habitude pour celles et ceux qui auraient la flemme ou pas assez de temps pour lire les BD, sachez que les séries comme les films valent vraiment le coup d’œil.

Léonore Boissy

Publicités

4 réflexions sur “L’invasion des super-héros

  1. Bonne entrée en matière pour les néophytes. Je me permets de faire remarquer l’absence des séries Marvel-Netflix : Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage, Iron Fist, Defenders…

    Cincinnatus

  2. Bien le bonjour !
    Ces articles s’efforçant de tout expliquer aux nouveaux venus sont toujours très bienvenus, et surtout admirables du fait de la complexité des phénomènes qu’ils doivent éclaircir sans trop rentrer dans d’inutiles détails. Je vais tout de même me permettre quelques remarques sur des points que vous connaissez sans doute, mais qui à défaut d’être explicités dans le texte peuvent laisser planer des idées saugrenues. À commencer par un léger point d’orthographe qui ne semble pas être qu’une coquille (on écrit « super-héros », avec le trait d’union), puis surtout le fait que vous débutiez la mode des super-héros avec Iron Man, qui est certes le lancement du premier univers cinématographique étendu (le MCU), mais qui ne doit pas faire oublier que Iron Man a été réalisé par Marvel pour réagir aux milliards engrangés par la Fox, Sony et la Warner avec respectivement les sagas X-Men, Spider-Man et plus tardivement les Batman de Nolan (Begins sort en 2005), trois franchises à succès antérieures à Iron Man.
    Ensuite, « tout » ne commence pas en 1939 avec la création de Marvel Entertainment par Goodman : Superman est édité dès 1938 par National Allied Publications (futur DC), mais peut-être avec-vous voulu dire que tout commençait en 1939 pour Marvel. Dans ce cas attention, Marvel Entertainment n’a été créé qu’en 1986, et dans sa mouture actuelle qu’en 1998. Evidemment, il est inutile de rentrer dans les détails techniques et de rappeler que Goodman crée Timely Comics, mais il serait plus neutre de dire qu’il fonde ce qui deviendra Marvel Entertainment pour éviter un anachronisme source de confusion (Goodman ne sait pas du tout que la société va produire bien plus d’ « entertainment » que les seuls comics).
    « Depuis 2008, ce sont plus de six héros qui ont eu le droit à leur propre film pour ensuite participé [sic] à une aventure en groupe » > seuls trois héros Marvel (qui sont cités juste après d’ailleurs) ont eu droit à « leur propre film » avant The Avengers.
    Le paragraphe sur la chronologie des fils introduit d’ailleurs une inutile complexité : s’il est exact qu’il ne faut pas regarder les films dans l’ordre des numéros (on ne comprend rien si on regarde Captain America : Civil War après Captain America : Winter Soldier), on ont invités à les regarder simplement dans l’ordre dans lequel ils ont été réalisés. Certes, Captain America se déroule chronologiquement avant Iron Man, mais absolument rien n’empêche, comme cela a été prévu par Marvel, de le regarder après Iron Man 2 et Thor, du moment qu’on regarde bien tous ces films avant Avengers.
    Ne serait-il enfin pas intéressant de préciser qu’Agents of SHIELD n’est pour le coup pas du tout indispensable à la compréhension des films, Marvel ayant bien pris soin d’en faire des expériences séparées, avec leur lot de références, mais sans imposer du tout (heureusement) la série ? Quitte à la mentionner, il serait en revanche passionnant de citer la collaboration de Marvel avec Netflix, qui est elle d’une extrême ambition (déjà quatre séries, et deux nouvelles cette année, toutes liées les unes aux autres, et se déroulant également dans le MCU).
    Si Wheeler-Nicholson a bien créé National Allied Publications, il faut tout de même noter qu’il en est viré… avant même la création de Superman, ce qui lui confère un rôle important dans l’éclosion du comics, mais une importance quasi-nulle dans l’émergence des super-héros à proprement parler, qui n’existent même pas quand il quitte l’édition.
    Encore une fois, il me paraîtrait pas vain de rappeler dans une partie consacrée à DC Comics que c’est bien cette maison d’édition qui a créé les super-héros avec Superman, alors que la présentation de l’article pourrait laisser penser que Marvel pré-existe.
    Par ailleurs, je veux bien admettre que c’est une simple question d’interprétation, mais dire que c’est du côté des adaptations télé que DC connaît le plus grand succès me paraît faire oublier que les films DC ont été populaires bien avant les films Marvel (les Superman de Richard Donner ont popularisé le personnage bien au-delà des lecteurs de comics en 1978 et 1980, les Batman de Tim Burton et ceux de Nolan ont eu un succès incroyable, et plus tard Man of steel, Batman v Superman, et Suicide Squad ont très très bien marché financièrement, malgré les critiques déplorables).
    Enfin – et encore une fois, je comprends que l’article l’occulte parce qu’être complet demanderait un roman, mais l’absence de mention me paraît un manque – il faut ajouter que l’histoire est beaucoup plus compliquée parce que les droits d’adaptation de certains personnages de Marvel ont été vendus à d’autres sociétés (la Fox et Sony), ce qui fait que Marvel écrit leurs aventures dans les comics, mais que Marvel-Disney ne peut pas les utiliser dans ses films. Or la Fox possède pas moins que les X-Men, dont la rentabilité financière et le succès critique battent des records, sans même parler du statut culte des Spider-Man de Sony. Ces deux entreprises ont largement leur rôle à jouer dans la vague de films super-héroïques qui nous envahit. Cet article : http://cleek.fr/2016/08/super-heros-studios-proprietaires-calendrier-sorties/ pourrait rendre cette histoire de propriété des personnages plus claire.
    J’espère ne pas avoir trop donné l’impression de pinailler, et bonne continuation au gazettarium, dont je lis toujours les articles avec intérêt !
    Moyocoyani, rédacteur « comics » pour cleek.fr puis vonguru.fr.

  3. Re-bonjour ! J’avais adressé un assez long commentaire à l’auteur, comme je ne le vois plus affiché pourriez-vous seulement me confirmer qu’il vous est bien parvenu et qu’un problème de réseau n’en a pas gêné l’envoi ? Juste un pinaillage : le personnage (et le comics) s’appelle Ant-Man (pas Antman), et « tome 2 » se réfère sans doute à une compilation (?), les aventures d’Ant-Man étant éditées en fascicules et pas en volumes. À défaut du titre et du numéro du fascicule dans lequel cette réplique est prononcée (détail inutilement fastidieux à retrouver), je pense que vous avez simplement le titre de cette aventure, puisque vous en avez extrait la citation ? Encore une fois, toutes ces remarques ne sont absolument pas faites pour déprécier le travail mené, même si je peux concevoir que cela en donne l’impression, l’objectif est seulement d’apporter les quelques éléments de précision/correction me paraissant utiles !

  4. Bonjour,
    Je suis l’auteur de cette article et je tenais à vous remercier pour vos critiques constructives. En ce qui concerne le contenu de mon article, j’ai volontairement omis de parler de certaines séries ou certains films car mon but n’était pas de présenter chaque adaptations de ces univers mais de faire une présentation globale. Je comprends donc que pour de vrais fans de Marvel et de DC mes omissions ou mes fautes peuvent vous paraître plus ou moins graves mais j’espère que vous comprenez que je ne suis qu’une fan néophyte qui a fait de son mieux pour présenter deux univers complexes qui pour être traités aux mieux auraient demandé plus d’un roman.
    J’espère tout même que vous ne m’en tenez pas trop rigueur et encore merci à vous Cincinnatus et Moyocoyani.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s